L’Energie des Couleurs Combat le Burn-Out

28 04 2009

bunout-image

Qu’est que le burn-out ou épuisement professionnel ?

L’épuisement professionnel, aussi appelé burn-out, est un phénomène difficile à cerner. On peut cependant avancer qu’il se développe dans un processus qui met en cause la personne et son environnement de travail. L’épuisement professionnel ne peut être diagnostiqué comme un trouble mental puisqu’il n’est pas encore reconnu comme tel. On diagnostiquera plutôt un trouble d’adaptation.

Comment en arrive-t-on à l’épuisement professionnel ?

Le syndrome de l’épuisement professionnel s’installe graduellement. Il se développe en quatre étapes qui sont franchies plus ou moins rapidement selon la tolérance de la personne au stress.

* La première étape est celle de l’idéalisme où la personne a un très haut niveau d’énergie, où elle est remplie d’ambition, d’idéaux et d’objectifs très élevés. Elle se consacre entièrement à l’organisation qui l’emploie. Même si son travail est extrêmement exigeant et que les conditions dans lesquelles elle l’effectue ne sont pas nécessairement favorables, elle y investira quand même tout son temps et toute son énergie.

* La seconde, celle du plafonnement, ou plateau, est le moment où la personne se rend compte que, malgré ses efforts constants, les résultats atteints ne sont pas à la hauteur de ses attentes. L’organisation exige toujours plus d’elle. Ses efforts ne sont pas reconnus. En réponse à ce constat, la personne redoublera d’ardeur; elle se mettra à travailler le soir et les fins de semaines pour répondre aux exigences de son travail.

* L’étape suivante, celle de la désillusion, est celle où la personne est fatiguée, déçue. Les attentes de l’organisation sont démesurées et la reconnaissance se fait encore attendre. Elle ne pourra jamais y arriver. Elle devient alors impatiente, irritable et cynique. C’est une période de frustration où certains vont commencer à consommer des stimulants pour fonctionner et des somnifères pour dormir.

* Enfin survient la démoralisation. « Au bout de son rouleau », la personne perd tout intérêt à son travail et à son entourage. Elle a brûlé toutes ses réserves; elle ressent un fort sentiment de découragement, elle n’est plus capable de travailler. C’est le burn-out…

(source : Chaire en gestion de la santé et sécurité du travail dans les organisations de l’Université Laval Canada)

Symptômes du burn-out

Sur le plan physique : fatigue généralisée, troubles digestifs, nausées, maux de dos, problèmes de peau, maux de tête, déséquilibres hormonaux, insomnies, hypertension, problème de rigidité musculaire, perte de poids.

Sur le plan émotif : irritabilité, cynisme, impatience, négativisme, désespoir, diminution de l’estime de soi, sentiment d’incompétence, aversion pour le travail, anxiété, susceptibilité, diminution des capacités à communiquer, méfiance, agressivité.

Sur le plan intellectuel : pertes de mémoire, distraction, difficultés de jugement, indécision, sentiment de confusion, difficultés de concentration.

Prise de conscience

Dans la majorité des cas le cadre épuisé professionnellement ne prend pas réellement conscience de son état.  Il appartient donc soit à ses proches soit à ses amis ou encore à un collègue ou un supérieur hiérarchique de lui faire prendre conscience de cet état.

Combattre le burn-out par l’énergie des couleurs

On ne guérit d’une souffrance qu’à condition de l’éprouver pleinement.

Marcel Proust

S’il est vrai que le cadre épuisé professionnellement ne prend pas forcément conscience de son état il en éprouve néanmoins pleinement chacun des symptômes.

Le fracas de la vie moderne, le stress quotidien, la peur du lendemain, le bruit, la nourriture type « fast food » sont autant d’éléments qui contribuent à l’apparition du burn-out.

Certains parviennent à l’éviter, d’autres s’enlisent dans le chaos.  A ces derniers il sera conseillé de prendre un des 500 sédatifs neuroleptiques ou antidépresseurs répertoriés sur les marchés européens ou canadiens.  Ce ne seront qu’emplâtres sur jambes de bois !!!

Mais alors … comment admettre sinon croire que l’énergie des couleurs peut apporter la guérison ou la disparition de cet type d’épuisement.

Dans un premier temps il est nécessaire de déceler les réelles sources de problèmes et d’en faire prendre conscience à la personne concernée.

Chaque couleur possède sa propre énergie vibratoire.  Il nous appartient donc de déterminer la teinte ou les teintes qui seront susceptibles de ramener l’équilibre au plan physique, psychique et intellectuel.

Des exercices appropriés sont alors enseignés au « malade ».

Déceler les réelles sources de problèmes et enseigner les exercices appropriés prend au maximum deux journées.  Dans la majorité des cas deux semaines d’exercices – pratiqués par la personne souffrant de burn-out – suffisent à éradiquer le problème.

Cette contribution s’adresse aussi bien au Chef d’Entreprise qu’à chacun de ses collaborateurs cadres.  N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.  Mon e-mail est : muriel.saban@carsab.be .

Excellente journée à tous, Muriel


Actions

Information

6 responses

28 04 2009
Trèflerèle

Je trouve votre présentation du burn out très intéressante, par contre je suis surprise que vous ne parliez que des cadres, le burn out est très présent dans les professions médicales, sociales, chez les professionnels de la relation d’aide car ils s’épuisent à vouloir aider, à porter la misère du monde et la distance est grande entre les objectifs qu’ils se donnent, leurs idéaux et leur capacité humaine à y répondre.
Brigitte Barateau

28 04 2009
couleursetenergies

Bonsoir, merci de vos compliments et de vos remarques éminemment justifiées. Je suis absolument d’accord avec vous et avalise le fait que les professions que vous citez sont particulièrement visées par le burn-out mais …. sans chercher d’excuses fallacieuses je quémande votre indulgence car le blog a une orientation marquée TPE, PME et PMI et c’est la seule raison pour laquelle mes « papiers » traitent généralement de problèmes liés aux cadres ou à leurs employeurs et ne parlent pas de autres professions. Une remarque d’une même style m’a été faite (par téléphone) par une juriste strasbourgeoise et une autre par une dame Pasteur de l’Eglise Réformée de France. Je veillerai lors de prochaines contributions à n’exclure ni à ne vexer personne. Excellente soirée à vous. Cordialement, Muriel

28 04 2009
Trèflerèle

A mon tour de faire amende honorable c’est important de garder une certaine cohérence sur son blog vous avez raison d’y veiller. Je vois dans votre réponse que vous n’excluez personne… merci de votre réponse.
Brigitte Barateau

28 04 2009
couleursetenergies

Merci de votre précision et à bientôt pour d’autres commentaires. Par ailleurs, souhaitez-vous que nous procédions à un échange de liens entre nos deux blogs ???? Cordialement, Muriel

28 04 2009
Trèflerèle

OK pour l’échange de lien, je vous « installe » tout de suite sur le mien.
cordialement
Brigitte

28 04 2009
couleursetenergies

Lien installé sur « Amis Professionnels » Cordialement, Muriel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :